Une petite contribution ?

Chroniques CD
15
Jui
2020

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Il y a là-dedans pas mal d'éléments qui ne sont pas sans rappeler le heavy metal progressif Nineties,

particulièrement quand de celui-ci émane une chaleur similaire à celle que produisaient naguère ANGRA ou même les allemands de VANDEN PLAS, de sacrés groupes dans leur genre quand il s’agissait d’instaurer tout en puissance les ambiances, la douceur et les harmonies, ce qui est le cas pour CONSCIENCE qui signe ici un très bel album.

Le groupe joue sur le feutré mais peut aussi faire craquer les nuages et balancer de jolis éclairs, témoin ce There aren’t many nightmares qui fessera plus d’un cul ou encore la petite chenillette saccadée Harm’s way. De petites touches pointillistes de néoclassique, de mélancolie, de bande originale, d'électro ou de pop viendront compléter un tableau complexe et riche qui vaut franchement le détour.

L’ensemble est très professionnel, on a clairement affaire à des musiciens aguerris et inspirés, on ne saurait donc trop conseiller aux fans des groupes cités d’aller jeter une oreille à In the solace of harm’s way, un album inattendu pour qui n’a pas suivi de près le hard & heavy mélodique et progressif depuis longtemps. On serait curieux d’écouter les deux albums précédents du coup.

En attendant, testez celui-là.

http://cyberconscience.com/newsite

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

Bite the Bastard
james bond 007 aventure espionnage