Une petite contribution ?

Chroniques DVD
27
Jan
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre: tuniques bleues et chapeaux tordus

 

Scénar: le capitaine Brittles est à six jours de la retraite mais la défaite de Custer à Little Big Horn met la cavalerie en état d'alerte... De plus un ordre absurde d'accompagner deux civiles au dehors risque fort d'empêcher la cavalerie de contrer l'attaque imminente d'un grand rassemblement d'indiens, méchamment sur le sentier de la guerre...

Après le Massacre de Fort Apache l'année précédente (avec également le gouailleur Victor McLaglen dans le casting), John Ford continue sur la lancée de la cavalerie avec ce classique du western en uniformes. Ici les hommes de la troupe, la mule John Wayne en tête, sont des cabochards qui crachent, vitupèrent, ne s'excusent pas ("c'est un signe de faiblesse !" ou le comique de répétition pour les nuls), picolent sec mais se plaignent par écrit pour s'exécuter ensuite et transpirent l'honneur légendaire de la cavalerie des Etats-Unis. Les femmes sont des harpies guindées ou de charmantes nunuches, les inoubliables clichés kitsch du western étatsunien sont réunis et font même sourire, contexte aidant. Malgré son âge canonique, ce film tient plutôt bien la route malgré les fonds des scènes en studio souvent affreux, la photo, chouette, glanera pourtant un Oscar, avec des décors comme Monument Valley, rien de bien étonnant cependant. Quelques scènes saisissantes à noter: les indiens en colère qui balancent les marchands de fusils dans le feu, celles où les chevaux gravissent puis dévalent des collines sont également impressionnantes, quels cavaliers ! On pourra, c'est un droit voire un devoir après tout, râler devant l'obligatoire patriotisme du film et la vision négative des indiens vilains-pas-beaux mais on ne change pas d'un coup la vision que les américains avaient de leur "glorieux" passé à cette époque, John Ford y remédiera plus tard, à la fin de sa carrière. Un classique donc qui a plutôt bien vieilli et qui se regarde sans problème, on en fera quand même pas forcément un essentiel rapport à son titre un poil loin du contenu.

 

© GED Ω - 07/09 2012

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac