Une petite contribution ?

Chroniques CD
18
Fév
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

La Chasse Royale made in Denmark

sonne comme un mélange très lissé de RAINBOW, EUROPE et SYMPHONY X, virtuosité et mélodie sont heavy-demment omniprésentes au programme de ces dix titres nantis, comme c’est gentil, de cinq bonus dont trois acoustiques pour cette version française. Ces derniers auront notre préférence par rapport à leur version électrique à cause du son bien plus agréable son de piano « classique ». Car…

Si l’ensemble est entraînant et maîtrisé, la production réserve quand même de très mauvaises surprises comme ce son seau-de-peinture-vide de caisse claire ou ces claviers qui une fois dans les aigus évoquent les instruments-jouets, un truc à peine croyable quand on doit sûrement valider un enregistrement après une écoute en groupe. A croire que tout le monde avait opté pour les bouchons dans les feuilles ce jour-là. Ou que personne n’a voulu contrarier le leader et fondateur, guitariste et claviériste André Andersen.

M’enfin, répétons-nous car c’est le grand âge qui le veut, Land of broken hearts (ce titre n’est quand même pas très sérieux non plus hm ?) est globalement un très bon album pour qui aime son hard saupoudré de FM et de néoclassique, la voix, plus grave que celle de beaucoup des figures de proue des confrères, est même souvent très agréable avec ses accents à la BON JOVI.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac