Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
17
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Aïe, le premier album du groupe 1 est encore frais que les changements de line-up s’enchaînent :

le pourtant très bon chanteur Jess Cox, peut-être plus limité mais plus teigneux, est remplacé par Jon Deverill (ex-PERSIAN RISK, chez qui un des guitaristes n’est autre qu’un certain Phil Campbell) tandis qu’arrive en renfort le guitariste John Sykes (officiant également chez STREETFIGHTER). Le reste de l’équipe ne bouge pas, on retrouve également Chris Tsangarides au poste de producteur (il joue même quelques parties de clavier sur les morceaux plus doux Mirror et Don’t stop by).

Si l’énergie est toujours au rendez-vous avec ces dix titres au top du heavy metal de l’époque (wouah ce morceau-titre est une tuerie !), on regrette un peu le côté abrasif du premier album, le chant se faisant ici plus lyrique et plus aigu bien qu’en même temps plus professionnel, et le programme généralement plus mélodique (The Story so far est l’exemple même d’une évolution vers un répertoire plus soft).

Malgré cela, on aime terriblement ce disque, peut-être pas au même niveau que Wild cat mais pas loin. En tout cas, on n’accusera pas le groupe de s’autoplagier comme d’autres, on sent là des musiciens qui veulent aller plus loin, plus haut, et on leur souhaite !

1 voir TYGERS OF PAN TANG [Uk] Wild cat 12’’ (MCA Recs - 1980).

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac