Une petite contribution ?

Chroniques CD
11
Avr
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

english hardcore punk exploited cd

Ils n'étaient certes pas les plus finauds de la bande,

on leur reprochait souvent leur manque de discernement quand une politisation de la scène les vit ne jamais faire de choix à part celui de la provocation gratuite (ou presque), bref, on avaient beau râler mais quand même, les singles de THE EXPLOITED puis son premier album-slogan Punk’s not dead provoquèrent une mini révolution au tout début des années 80. Le pire, c'est que le groupe va marcher, les disques montant régulièrement dans les charts nonobstant la violence extrême des paroles balancées par Wattie, pour ne pas dire crachées pour ceux qui l'ont déjà vu en concert. Le deuxième album Troops of tomorrow (1982) puis le troisième (Let's start a war…, 1983) enfoncent le clou pour faire du groupe une référence du punk brutal, motörheadien, métallique, street, bourrin, collez donc ici l’adjectif que vous voulez ici, c’est fait pour ça, hop :

Les trois disques mentionnés ainsi que la totalité des singles de la période sont rassemblés dans ce petit coffret confectionné à la manière de tout un tas d’autres autour de la plupart des groupes pionniers du punk rock (britannique ou pas 1). Tout cela est bien joli et tout à fait confortable pour le transport : une petite boîte en carton avec dedans quatre disques glissés dans des pochettes en papier cartonné ainsi qu'un livret revenant sur toute une époque qui, quoi qu’on en pense, reste cruciale. Soit pour fêter la mort définitive du punk original (dans tous les sens du terme) soit pour la résurrection d'un style qui intrinsèquement se foutait d’à peu près tout mais qui le fait désormais avec encore plus de grossièreté. Et on ne parle même pas de l’influence que des formations telles THE EXPLOITED, DISCHARGE ou UK SUBS auront sur le metal ultérieur.

Notez quand même bien au passage que la bestialité tous azimuths n’a pas été l’apanage de tous les groupes UK82 (encore une drôle d’appellation…) puisque là encore deux écoles de groupes s’affronteront : ceux qui livrent un message (socio-politique, de droite comme de gauche) et ceux qui distribuent des pains sonores nihilistes ou apolitiques (ouh le méchant mot) tout en flirtant avec les compromissions douteuses. THE EXPLOITED fera partie des seconds, quitte à s’attirer des ennemis irréductibles comme un joli paquet d’autres. Et pendant ce temps, en douce, God saved the Queen. Caramba ! Encore ratée !

1 on a déjà causé d’autres babioles du genre : par exemple METAL URBAIN [Fra] Anthologie 1977-1979 (Mantra / FGL Music - 2008) ou SUICIDE [Usa] Live 1977-1978 (Blast First Petite - 2007). Ou dans un autre genre JOY DIVISION [Uk] Heart and soul (London Recs - 1997).

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

james bond 007 aventure espionnage
venom english black metal nwobhm cd