Une petite contribution ?

Chroniques CD
28
Mai
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Visiblement influencé par les formes les plus modernes du metal et de la pop, du moins par rapport à nos goûts de vieil archiviste du Chaos,

ce groupe ne fera pas forcément partie de nos artistes préférés du moment - mais on n'est PAS de ceux qui ne chroniquent pas ce que les autres se cassent le bol à envoyer - mais manifeste clairement une passion de jouer, a effectué un gros travail de préparation pour présenter cet album totalement professionnel du début jusqu'à la fin, à commencer par ce chouette emballage digifile qui contient un livret avec les paroles.

Sûrement à cause du - très beau - chant féminin caractéristique d’un metal symphonique post-gothique, on ne peut s'empêcher de penser à des formations comme EVANESCENCE, rapport à de grosses rythmiques plutôt axées groove en arrière-plan tandis qu'une voix entre pop et lyrique envahit un maximum de l'espace sonore, sans toutefois devenir pipelette. On est ici heavy-demment beaucoup plus fan des morceaux qui arrachent le plus, certains comme I will miss you sortant complètement de notre collimateur de brute indécrottable.

Par ailleurs, si un certain nombre de ces morceaux sont basés sur les grosses rythmiques à riffs massifs, d'autres passages témoignent bien plus de velléités progressives comme Six feet underwater ou The Hourglass sur lesquels les parties de guitares s’avèrent plus volubiles et aventureuses, pour ne pas dire au passage que le genre dans sa globalité est relativement avare en mouvements surprenants.

Le groupe devrait vraiment penser à se pencher plus sérieusement sur la musique de film qui l'attire visiblement, la reprise habile de Calling you (Bagdad Café, c’est tellement bô) n’en est pas le seul indice : la double piste I feel guilty / Stolen pic parle d'elle-même, ainsi que diverses parties de pas mal des morceaux composant ce disque. on verrait bien le groupe accompagner la création d’un métrage, court ou pas, oh et puis tiens, agad’ donc le clip ci-dessous.

http://www.burntumber.net/

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

james bond 007 aventure espionnage
melodic hard rock hair metal LP vinyle