Une petite contribution ?

Chroniques CD
14
Juil
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Vivants, c’est plus rigolo, jette donc dans un mixeur

Richard Gotainer, les PIXIES, les FATALS PICARDS, William Sheller, NAIVE NEW BEATERS, le QUEEN le plus fantasque, EZ3KIELPlastic Bertrand, et GOJIRA, une jolie petite once de mélancolie nostalgique, une touche de satire tous azimuts, tout ça pour des raisons très variées qui ne regardent que nous et hop, on s’aperçoit que depuis la sortie de Tester des Casques, le groupe a mûri (il est mûr, ça c’est sûr, non mais agad’ les vidéos, ces gens sont gueudins, et donc bien heavy-demment, beaucoup plus rock’n’roll que les punks auto-proclamés dans le Far West de la rue).

L’univers de PARPAING PAPIER est tout simplement irrésistible, et si on n’est pas loin d’avoir horreur de la chanson française qui éclôt toujours régulièrement malgré la débroussailleuse, certes terriblement émoussée chez nous, du bon goût général, on nage ici dans ce qui mérite ENFIN VRAIMENT l’appelation ROCK POP, rock populaire, rock pour les gens, pour les faire marrer, les faire rêver, les faire fumer tiens, on s’en fout, nous on les aime pas, les gens, c’est pas nouveau hein ? Et voilà qu'en plus ils font ça en musiciens ultra doués, c'est emblée injuste pour la concurrence (non mais écoute Les Enfants qui chantent : dingue !).

Et l’atrabilaire sait reconnaître de nom de dieu de bons musiciens qui prennent un envol (les photos sont éloquentes, les chaussures à ressorts sont du line-up) terrible si on a malheur de leur prêter une scène où tous ces quatre nantais chantent (d’excellents textes joyeusement givrés quand ils ne foutent pas le frisson) et plantent un joli bordel. Le rock quoi. « Dur comme un parpaing, fin comme du papier ». Dites, c’est pas à nous d’habitude de trouver les formules là ?!

Chacun à sa place ok ?! Donc vous, c’est sur scène, et pas loin de la maison, parce qu’on est vieux et à mobilité putain de réduite. En attendant, bravissimo à ces gens qui avec l'aide d'un label devraient casser la baraque en tout petits morceaux multicolores, moi j'dis, on ne devrait pas partir tout seuls avec un album pareil.

Euh dites, sinon, c’est obligé la saucisse dans la galette ?

https://www.facebook.com/parpaingpapier

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac