Une petite contribution ?

Chroniques CD
21
Juil
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

« Carbu metal »

Après tout pourquoi pas ? Il est vrai que la formule OCTANE ne manque ni de rock'n'roll façon stoner ni de heavy thrashy (BLACK LABEL SOCIETY anyone ?), on devine aussi des influences hardcore et « néo » / metalcore avec une pointe de heavy symphonique, le truc ne nous fait pas adhérer tant que ça mais le mélange a de la gueule, nous rappelant parfois, pour des raisons perso, un peu la démarche de FACE TO FACE quand ils avaient enregistré "We love gas".

Du gros son avec une grosse voix mêlée à une voix féminine qui apporte un peu de spécificité à ce répertoire de bûcherons sans foi ni loi, le tout sonne vraiment très bien même si on reste tout de même allergique à ces rebonds propres au metal moderne. Mais chez OCTANE on doit bastonner sévèrement en situation live, on sent un groupe très au point ; dix ans et une centaine de dates ici et là ont facilité une osmose palpable.

Et le très bel emballage dont on a doté le disque est un point fort : personne ne passera à côté de ce logo (on a même reçu un chouette autocollant qui le met encore plus en valeur) sans tourner le regard, bien joué, y'a plus qu'à décider les chefs de rayon à bien placer la rondelle qui a droit à son petit succès pour un public qui lui est propre.

On aime particulièrement les musiciens qui prennent quelques lignes pour remercier les gens qui les soutiennent, en premier lieu les techniciens sans qui, il faut le rappeler à chaque instant, aucun concert ne serait possible, merci donc pour cette humilité et ce rappel très important dans un pays où on a tôt fait de se prendre pour une rockstar sans se rendre compte du squelette que nécessite une scène avant de pouvoir se faire connaître, c'est quand même vachement plus important que le nombre de bouteilles de whisky vides.

https://www.groupe-octane.com

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac