Une petite contribution ?

Chroniques CD
11
Nov
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Formation toute neuve ou presque de la région d’Avignon,

NEHCRA renferme en son sein quelques mercenaires déjà connus de ceux qui ont subi les assauts de PERVERSE SOULS ou ARCHENTERUM (où est donc passé le MURET ?), pourvoyeurs de diverses formes de metal toujours extrême, courant qu’ils n’ont pas laissé choir en remontant un projet. Directement inspirés par les plus vils sagouins de la scène death / black, NEHCRA livrent sur ce disque introductif cinq titres où brutalité, noirceur et vélocité sont au programme, où le chant oscille entre grognements et éructations tandis que les guitares déchirent le silence sans oublier d’ensorceler, et la rythmique, d’une solidité à toute épreuve, n’a plus qu’à jouer l’armure qui piétinera avec une joie certaine les hésitants sur le chemin.

Voici un disque que l’on destine surtout aux partisans de la vieille école, quand la batterie ne faisait pas le batteur, quand les bidouillages de micro ne faisaient pas les chanteurs, quand les musiciens apprenaient à jouer avant de sortir onze t-shirts, des patches et une putain de bière à la con. On aime particulièrement ici les soubresauts thrash qui évoquent immédiatement la baston dans la fosse quand le live ne semble plus être une priorité pour grand monde, la production crue de l’ensemble n’est pas pour décevoir le barbare au clavier et cette pochette pèterait bien au format 10-pouces. En attendant, vous devriez jeter une oreille à ce qui n’est qu’une petite démonstration du savoir-faire de batailleurs aguerris que l’on salue et félicite.

Hail Satan, Hail Death, Hail NEHCRA !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

french brutal death metal CD
rock progressif français ange CD