Chroniques CD
04
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

iron maiden heavy metal cd

Grosse année que 1990 pour IRON MAIDEN !

Le groupe fête en effet ses dix années discographiques et ressort tous ses singles avec la collection The First Ten Years mais publie aussi un nouvel album après l’éreintante tournée qui a suivi Seventh Son Of A Seventh Son mais aussi le départ d’Adrian Smith échaudé par un Steve Harris voulant revenir aux sources et remplacé in extremis par Jannick Gers (ex-WHITE SPIRIT, GILLAN, GOGMAGOG puis guitariste de Bruce Dickinson pour l’album Tattooed Millionaire). Il y a dans cette pochette du génial Derek Riggs comme un message, du genre « pas d’inquiétude, MAIDEN n’est pas encore mort ! » et les tubes sont là et bien là, Tailgunner et le plus hargneux Holy Smoke sont là pour le prouver.

Les morceaux plus narratifs, au hasard signés Steve Harris qui participe à sept morceaux sur dix (No Prayer For The Dying, Fates Warning écrit en compagnie de son vieux compère Dave Murray, The Assassin et son refrain entêtant, la cavalcade Run Silent Run Deep co-écrite avec Dickinson, l’excellent Mother Russia…) sont dignes de son auteur, une composition du duo Murray / Dickinson est également remarquable, Public Enema Number One, et une autre, dernière trace avant un moment de la présence dans les rangs d’Adrian Smith (ici à l’œuvre aux côtés de Bruce Dickinson) montre un côté peut-être plus dirigé vers la diffusion radio sans une seconde sonner autrement que comme du MAIDEN.

Martin Birch est toujours à la manœuvre des potentiomètres, tout a de la gueule mais quelque chose cloche, après plusieurs années pleines de couleurs, MAIDEN rejoue avec une noirceur à laquelle seul le tube rigolard Bring your daughter…to the slaughter, à l’origine destiné au projet solo de son auteur Bruce Dickinson, fait exception. Et encore. La fatigue, la lassitude d’être les uns sur les autres depuis une décennie se fait peut-être déjà sentir…

Pressage anglais avec titres en rouge

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

watain aosoth shining death black metal reportage
speed hardcore punk d-beat angleterre