Une petite contribution ?

Chroniques CD
15
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Le monstrueux Live killers 1 sonnait bien la fin d’une époque, l’ère no synths est bien, malheureusement, révolue.

Une mention le précise d’ailleurs en début de livret : « This album includes the first appearance of a synthetiser (an Oberheim OBX) on a QUEEN album ». Sauf que l’affreuse nappe qui ouvre l’album laisse rapidement place au très beau Play the game, morceau queenien par excellence et classique des setlists à venir. Et si les perfectos de rockers sont de sortie en couverture, les guitares, même plus timides, aussi, que cela soit sur le très funky Dragon attack, le discoïde Another one bites the dust, le rockab’ Crazy little thing called love ou Don’t try suicide.

Si la basse et la batterie sont globalement favorisées dans des compositions où le groove est essentiel, la voix de Freddie sonne d’enfer, Brian May étant le seul à être cette fois un poil en retrait. Il faut dire que les claires influences des courants à la mode de l’époque n’invitent pas forcément l’homme à de gros riffs. En effet, seuls les morceaux les plus foncièrement pop rock (Need your loving tonight, Rock it, le trop méconnu et vibrant Sail away sweet sister, le glam rock heavy Coming soon ou encore le maxi tube Save me) permettent des sorties musclées.

On sent un groupe enfin autorisé (par lui-même) à faire absolument tout ce qu’il souhaite, quitte à déstabiliser ses fans de la frange dure pour conquérir encore plus le grand public, on place ici dès lors QUEEN parmi les très rares groupes des années 1970 à passer 1980 sans trop édulcorer son répertoire ni se trahir totalement. Le disque est un carton aux États-Unis, signe qui ne trompe pas. Les USA vont d’ailleurs donner aux britanniques la possibilité de se frotter au cinéma la même année aux côtés d’un producteur qui avec The Game entame une longue collaboration avec QUEEN, l’allemand Mack.

1 afin de lire plein d’autres chroniques sur le groupe, clique juste sur leur nom en rouge.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac