Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
20
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Wow, la première fois que tu prends ça sur la gueule, ça fait son petit effet !

Ces énormes riffs et ce bucheronnage subtil couplés à cette voix aiguë qui peut parfois prendre des accents d’ursidés sont inoubliables. Pas que la basse ou la guitare rythmique ne soient pour rien dans l’histoire, mais Lips (…) et Robb Reiner ont beau souvent jouer les derniers de la classe avec des thèmes très personnels et un humour qui leur est « propre », ANVIL a la puissance de feu d’un VENOM et la flamboyance d’un SAXON quand il le veut, ce fulgurant deuxième album d’une très longue série, produit par le gourou Chris Tsangarides, en est témoin.

Il préfigure aussi (avec le furax 666) des choses plus bien speed à l'instar des MOTÖRHEAD et JUDAS PRIEST plus ou moins à la même époque et influencera un sacré paquet de groupes de par le monde nonobstant son relatif anonymat aujourd’hui, malgré la parution d’un biopic incroyable en 2009. Chantre d’un heavy metal mélodique rentre-dedans, on le rangera avec TWISTED SISTER, JUDAS PRIEST et SAXON, comme le trait d’union entre un hard sans prise tête et le heavy racé.

Et bon dieu ce serait péché que de passer à côté de son début de carrière sans prendre un moment pour le découvrir.

« Metal on metal, it’s the only way.
To Hell with tomorrow, let’s live for today… »

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

aggressive agricultor thrash punk hardcore rural vinyle
rda ddr conte film dvd orient