Chroniques DVD
17
Nov
2006

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : fantastique poétique et noir

Scénar : en 1944, pendant que la seconde guerre mondiale fait rage au dehors, en Espagne la guerre civile est pratiquement terminée mais des groupes de résistance continuent leurs activités contre les fascistes qui dominent maintenant tout le pays. La mère de la jeune rêveuse Ofélia se remarie avec un officier franquiste brutal et sadique, fanatique d'une Espagne nouvelle où l'égalité est impossible avec les vaincus qu'il compte bien exterminer s'ils se manifestent. Son amour des contes de fées amène Ofélia à rencontrer Pan, créature mythologique qui lui révèle qu’elle est la réincarnation d’une princesse depuis longtemps disparue. Pour redevenir immortelle et rejoindre son royaume, elle va devoir passer diverses épreuves, quitte à courir tous les dangers...

A la fois très belle et très noire, cette histoire souvent violente, voire sanglante, nous amène sur un terrain onirique et soigné, peuplé de personnages féeriques (bons et mauvais) à l’esthétique parfaite, on constate d'ailleurs que l'intérêt de del Toro pour les corps d'insectes n'a pas faibli. Les effets spéciaux sont très réussis et les acteurs plus que convaincants, en particulier Sergi Lopez qui est décidément excellent dans les rôles sombres. Mention spéciale aussi pour les étranges installations païennes qui jouxtent les lieux de la garnison.

Après Hellboy et son humour ravageur en 2004, 2006 est pour Guillermo Del Toro l’année de la poésie, du rêve, qu’il soit beau...ou cauchemardesque. Tout simplement superbe malgré la présence à l'écran d'un des personnages les plus effrayants vus depuis des années au cinéma, et de quelques scènes d'une grande violence, on trouve autant de magie que d'horreur dans ce film qui aurait facilement pu dériver vers un excellent film pour toute la famille mais il n'en est rien. Il n'est qu'un excellent film pour les grands. Et c'est tant mieux.

Bonus : là, il faut reconnaître qu'ils ne se sont pas foulés, on a juste à disposition une présentation du film par le réalisateur longue d'à peu près trente secondes...!



Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

iron maiden heavy metal live cd