Chroniques DVD
12
Mai
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Durée : 1h55

Genre : la philosophie dans le charnier

Le film qui n’en finit pas de faire parler dans les chaumières, en particulier les intellectuels du dernier rang, ceux qui gavent à l’apéro avec leurs théories cinéphiles de comptoir de PMU. Vaguement inspiré de Sade (forcément...) et de Dante, ce film toujours choc fait l’effet d’un coup de batte dans le front. Le sadisme et la perversité déployés pendant la seconde guerre mondiale par quatre notables italiens pour jouir à tout prix au mépris de toute humanité effare, même un vieux briscard au coeur de pierre comme moi. La peur, la merde, le sang et la mort dans une machine à peindre dirigée droit dans les yeux. Pasolini à la caméra, Morricone à la partition, du beau monde pour deux heures dérangeantes mais définitivement cultes, à ne pas mettre devant tous les yeux si votre enfant a du mal avec les scènes de viol, les tortures au fer rouge ou encore une dégustation de chili con fécal tout-à-fait splendide.

© GED Ω - 10/05 2009

Quelques chroniques en vrac

james bond 007 aventure espionnage
post rock béziers france vinyl mr R