Chroniques VHS
19
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : documentaire essentiel

Wah, souvenir du choc au cinéma devant ce fabuleux montage d’un peu plus d’une heure qui donne à voir d’innombrables espèces d’insectes et autres (mais aussi de plantes) en action : la chenille qui dévore les feuilles, les escargots qui se bécotent longuement (beurk), les coccinelles qui disputent les pucerons aux fourmis, les sauterelles qui se font une toile chez l’araignée, les guêpes qui pouponnent, la dramatique mais hilarante randonnée du bousier, le combat épique des lucanes cerfs-volants…   

 

Outre les images superbement filmées avec un matos partiellement fabriqué pour l’occasion, on note une musique assez inoubliable quand on y remet l’oreille dessus et l’accompagnement sonore est très réussi (ah les chenilles processionnaires rythmées du tchou-tchou à l’opéra menaçant !), parfois espiègle, parfois émouvant comme doit être la vie épuisante d’un insecte toujours sur le qui-vive quant à quoi bouffer. Et comment ne pas se faire bouffer !

 

Du générique qui plonge du ciel jusqu’au sol, pour le coup gigantesque à l’échelle des insectes, à la fin sur le moustique presque beau pour le coup, Microcosmos est un pur classique du cinéma documentaire, sûrement encore jamais égalé, le tout sans en faire des tartines avec de la pédagogie parfois rébarbative chez d’autres, ici la poésie se met au service de la science. Un jour, un crépuscule, une nuit et une aube qui retourne ensuite au monde bruyant des hommes : tout simplement magnifique !

 

Bonus : le livret d'accompagnement du film, qui retrace toutes les petites scènes et détaille tous les « personnages » avec pas mal d’illustrations en couleurs.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

goreaphobia death metal usa cd
french brutal death metal CD