Documentaire
03
Sep
2012

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l'origine dans C Le Mag #96]

Fukushima a réactivé les consciences (77% de l'opinion se déclarent opposés au nucléaire en mars 2011) et a raffermi la détermination des détracteurs du tout-nucléaire. Comme d'habitude à la traîne sur le sujet, la France va devoir réagir. Contrairement à une idée reçue, peu de pays utilisent le nucléaire, les Etats-Unis, la France et le Japon se partagent à eux seuls 50% de la consommation mondiale ! De plus, le nucléaire représente 2,4% (!!!) de l'énergie consommée sur la planète, on le qualifie de fait de "nain énergétique". Sa fabrication occasionne des pertes énormes par rapport à d'autres sources comme le gaz. Le parc est vieux et à part prendre le risque débile de prolonger son fonctionnement, beaucoup de centrales devraient être stoppées. Mais EDF / Areva sont aux commandes de la filière...

Le choix du nucléaire est imposé au pays en 1974 par un Pompidou à l'agonie en réponse au choc pétrolier de l'année précédente. Cependant les déchets sont ingérables, on fait des projections absurdes dans le futur pour des résidus actifs des millions d'années !! La production est de plus supérieure à la consommation, on promeut alors le chauffage électrique pourtant médiocre (du propre aveu de responsables interviewés !) et qui produit également du CO2 sans parler de la THT qui nécessiterait de nombreuses études de santé publique. La France est proportionnellement le pays le plus nucléarisé du monde et pour maintenir cet état de fait de nombreux mensonges ont circulé: l'indépendance énergétique (faux: on importe de l'énergie en hiver pendant les pics de chauffage), l'électricité bon marché (faux: hausses des prix pour maintenir un parc de vieilles centrales aux coûts énormes et gérer les déchets...), la lutte contre le changement climatique (faux: les dépenses empêchent d'investir dans les énergies propres), sécurité (faux: de Tchernobyl à Fukushima et leurs répercutions: no comment).

Vers la sortie: il faut nationaliser et privilégier un matériel moins énergivore, éviter le gigantesque gaspillage qui a lieu sur la filière, favoriser les énergies renouvelables. Ce bouquin qui pourrait s'apparenter à un pamphlet n'en est pas un, il divulgue des chiffres précis (avec leurs sources !) afin de faire voler en éclats des préjugés ineptes, c'est désormais à vous de voir, de lire et de faire passer. Il est sûr que ce sera plus facile à dire qu'à faire: autant faire alors, non ?

 

144 pages, 11€

ISBN: 978-2360150267

 

© GED Ω - 03/09 2012

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

bd féminisme inégalité werner bravi histoire
john carpenter thriller téléfilm policier
post rock concert nashville béziers reportage
hardcore crossover thrashcore concert montpellier