Une petite contribution ?

Chroniques de nouvelles
02
Jan
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

« Le Sherlock Holmes américain »

se lance cette fois à la poursuite des mystérieuses « étoiles de la mort » qui allument inexplicablement des incendies dans les gasworks londoniens et n’hésitent pas à tuer quiconque est sur son chemin, manifestant par là-même une force surhumaine. Jean Ray flirte encore avec le fantastique (et même l’horreur à la Herbert West) dans ce récit, un des meilleurs Dickson, qui met aussi en scène le détective français Gustave Fenaux qui n’empêchera pas un attentat contre Dickson et son fidèle disciple Tom Wills. Ceci dit, le duo est déjà sur la voie de la solution de l’énigme !


L’étrange « studio rouge » est quant à lui mis à jour lors de travaux, mais le meurtre et la destruction ne tardent pas à faire leur apparition, au grand dam de notre détective. L’ombre de la luciférienne Mélanie Balder, le mystérieux miroir de John Dee, la magie rouge et l’occultisme n’expliquent pas le meurtre de certains spécialistes qui se pressent autour de cette exceptionnelle découverte. Mais Dickson n’est pas du genre superstitieux, gare à vous, chats maléfiques de la nuit !


124 pages
ISBN : 227730056X

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

heavy speed metal hard français