Chroniques de nouvelles
31
Déc
1998

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

oscar wilde nouvelles canterville livre

Sous-titré « Étude sur le sens du devoir »,

le conte qui porte le titre du recueil débute dans le salon huppé de Lady Windermere où se rencontrent une foule de membres de la haute société. La maîtresse de maison est fascinée par les pouvoirs d'un prétendu chiromancien. Après avoir dévoilé quelques vérités en regardant les mains de certains des invités, Lord Arthur Savile a bien envie de tenter l'expérience mais l'homme, en examinant ses mains, fait une tête tellement bizarre qu'il est obligé d'insister pour en savoir plus sur sa destinée. Bien mal lui en a pris car il repart catastrophé de la soirée après avoir appris qu'il allait commettre un assassinat ! Homme de principe, il décide de le perpétrer avant de se marier avec sa promise, mais tout ne va pas se dérouler comme prévu

L’autre gros morceau du menu est Le Pêcheur et son âme où, séduit par une sirène, un pêcheur propose de se débarrasser de son âme grâce aux enchantements d'une sorcière… Le regrettera t-il ? Oscar Wilde y mêle la magie des contes des 1001 nuits et un univers parfois pré-lovecraftien, tandis que L'Ami dévoué ou Le Prince heureux rappellent plus La Fontaine (surtout le premier avec son histoire morale racontée par des animaux).

Suivent d’autres courts récits comme Le Géant égoïste, L’Anniversaire de l'Infante, le tragique Le Rossignol et la rose ou l'ennuyeux L'Enfant de l'étoile qui sont parfois d'un grand classicisme, d'autres sont plus énigmatiques comme Le Sphinx sans secret ou La Fusée remarquable mais notre morceau préféré est bien heavy-dement le légendaire Fantôme de Canterville mettant en scène un vieux château anglais réputé hanté, l'Américain fort terre à terre qui l’achète « fantôme compris » se fiche complètement des apparitions spectrales de Monsieur de Canterville, au grand désespoir de ce dernier, coincé entre vie et mort pour mauvaise conduite… Un monument de littérature fantastique comique à la fois drôle et émouvant dont on tira plusieurs films 1.

La délicieuse écriture de Wilde où l'ironie et impertinence règnent en permanence et où de nombreuses locutions étrangères font état de sa culture est inimitable dans le genre, cette même année 1891 sera publié un autre chef-d’œuvre : Le Portrait de Dorian Gray.

Le recueil se termine sur une notice au sujet de l'auteur.

302 pages avec quelques illustrations en noir et blanc

1 voir par exemple The Canterville Ghost de Norman Z. McLeod et Jules Dassin (avec Charles Laughton, Robert Young, Margaret O'Brien, William Gargan, Reginald Owen, Rags Ragland, Una O'Connor, Donald Stuart, Elisabeth Risdon, Frank Faylen…) 1944

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

ruggero deodato aventure film bis cannibale
english indie post-punk rock cd