Une petite contribution ?

Chroniques romans
12
Mai
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

thomas harris thriller terrorisme livre

Dahlia Iyad rencontre à Beyrouth les leaders de Septembre Noir (qui « vit dans le Fatah comme le désir dans l’homme »). 

Elle manœuvre pour le groupe terroriste un ancien soldat américain, cintré depuis sa tragique expérience de prisonnier de guerre au Viêt Nam, afin de lui faire commettre un attentat dont les retombées seraient mondiales. L’ancien capitaine de corvette Michael J. Lander apprend à manier les explosifs sans savoir que l’assassinat des quatre-vingt-cinq mille personnes (dont le nouveau président des États-Unis) qu'il cherche à tuer d'un coup avec pas moins de six-cents kilos de plastic en plein Super Bowl sera revendiqué par ses commanditaires palestiniens. Ceux-ci ont juste le temps de préparer les grandes lignes du plan que la plupart sont éliminés par les services secrets israéliens. Dahlia est du coup plus que jamais motivée à accomplir sa mission et repart vers les États-Unis où Michael pilote comme d'habitude son dirigeable au-dessus du stade afin que les équipes de télé puissent retransmettre ce qui se passe en-dessous. Mais le « chasseur » du Mossad, le commandant David Kabakov, et son « équipe d’incursion tactique », arrivent sur les lieux, dans un premier temps seulement pour s’apercevoir que les services secrets américains ne croient pas que les terroristes oseront attaquer. Mais ces derniers, dans l’ombre et malgré certaines contrariétés logistiques, mettent les derniers coups d’écrou à leur épouvantable projet…
 

Black Sunday est le premier roman de Thomas Harris qui ne tardera pas à se faire connaître grâce à la création d’un personnage tout aussi génial que terrifiant, le docteur Hannibal Lecter, mais ceci est une autre histoire. Pour l’heure, Harris montre qu’il sait ménager son suspense dans un thriller à rebondissements où le machiavélisme des uns vaut bien celui des autres, la raison d'État venant toujours mettre son grain de sel. La description psychologique des personnages est profonde et crédible (un vétéran du Vietnam traumatisé dont la famille ultra chrétienne n'y est pas pour rien, une femme forte et prête à tout puisque condamnée par son passé à trouver la vengeance, un soldat élevé dans la guerre et destiné à la vivre jusqu’au bout) et le plan criminel est sacrément bien pensé, on aurait presque peur que des gens s'en soient inspiré, on ne pourra d’ailleurs pas s’empêcher de penser au 11 septembre 2001 et à son attentat aéroporté. Le roman est aussi l’occasion de rappeler la « joyeuse » époque où le colonel Kadhafi était le banquier du Fatah, celui aussi où Israël ne pouvait se permettre de passer à côté de livraisons d'avions américains because l'Égypte et les autres frétillaient du char d’assaut. Bien que parfois on se dise que la « charge » envers la cause palestinienne soit un peu disproportionnée par rapport à l'attitude lissée d’Israël, on tient là un sacré bon roman qui fait son boulot de divertissement sans pour autant jouer la propagande américaine à deux francs.
 

Et juste pour ça, on valide, on conseille, on recommande.
 

Au passage, splendide - et logique - idée que la mention de Lakehurst, bourgade immortalisée par un accident célèbre au point d'avoir permis à l'un des plus légendaires groupes hard rock d’hériter d’une pochette de premier album légendaire : LED ZEPPELIN.
 

331 pages
 

ISBN : 2226067272
 

P. S. : ce livre est disponible sur la boutique, voir

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

impaled nazarene black metal cd
sodom german speed thrash metal cd
fightorpeacemotte punk rock alternatif français interview
gore death thrash metal usa covers cd