Une petite contribution ?

Chroniques concerts
04
Déc
2012

Toujours un plaisir de traîner au centre-ville de Montpellier, en particulier bien accompagné, spéciale Ged-y-casse à Tara et Pierre,

défricheurs des mondes soniques et partenaires de bon aloi, filons donc vers l’antre Mojomatique pour un concert exceptionnel des japonais d’ACID MOTHERS TEMPLE qui font le coup du concert de dernière minute pour émoustiller les musicophages alentour. 

 

C’est dans un Mojo plein comme un œuf que les nippons pratiquent dès les premières notes un carpet-bombing digne de celui des Nakajima Tenzan sur les porte-avions américains. Si l’entame du set est presque diplomatique, la vrombissante suite aura raison des feuilles les plus fragiles qui du psychédélisme digestif passèrent comme tout un chacun au vrombissement harley-davidsonnien vu le volume général très élevé. Les touches kraut, SCORPIONS (évidemment l’époque fabuleuse avec l’hendrixien Uli Roth) et HAWKWIND sont dans un bateau, est-ce le chanteur à la voix de scie musicale qui tombe à l’eau ? Une prestation atomique par un groupe qui ne se prend pas la tête et joue, quitte à risquer de prendre un voute sur le bocal because déflagration psyché de haute volée. Clap, clap, clap, on en refuckingdemande à la prochaine occasion ! 

 

Spéciale ughz à Abir (Abir Moka) et Abel (Head fucking Records), deux abbés du death-y-b’Hell que l’on retrouvera plus souvent et bientôt dans ces augustes colonnes.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

hardcore crossover thrashcore concert montpellier
ac/dc hard rock australie cd