Une petite contribution ?

Expositions / Salons
30
Jan
2018

Attention : exposition explosive = explosition  ?

Conjointement à son sacerdoce d’éditeur underground féroce avec le très influentiel Dernier cri 1 depuis au moins vingt-cinq ans, Pakito Bolino est aussi un artiste à part entière, avec un style particulier qu'il serait bon de voir plus souvent exposé. Il serait aussi enfin souhaitable que l'on cesse de limiter le bonhomme à sa structure.

 

« Sadique et stupide »,

pourquoi pas dans ce monde hypocrite et toujours prompt à vouloir lisser sa propre surface pour un Bien que l'on cherche encore ?!

Dans un lieu que nous adorons de manière immodéré, nous savourons donc pleinement la chance de pouvoir contempler ces cent-soixante dessins à l'encre de Chine, une collection de coups de poing dans la gueule habités par la rage de détruire toute autocensure et toute limite bien-pensante à l’Art en général. Il est aussi très intéressant de voir le processus de recherche de l'artiste grâce à des collages mêlant mangas, comics, photos porno, anatomiques ou horrifiques. Le pied.

Le visiteur trouvera aussi sur place des sculptures, des panneaux, des affiches, ainsi bien sûr qu’un petit stock du Dernier cri. On apprécierait que les œuvres s’arrachent, allez donc casser la tirelire à La Jetée. Veuillez bien noter que Dieu ne vous le rendra pas.



Visible jusqu'au 3 mars 2018, entrée libre au 80, rue du faubourg Figuerolles à Montpellier.

1 on a souvent parlé de cette maison d'édition culte et même interviewé Pakito Himself dans son antre, clique là : https://www.nawakulture.fr/index.php/rechercher?searchword=dernier%20cri&searchphrase=exact.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

hard glam rock kiss vinyle kiss