Une petite contribution ?

Chroniques CD
28
Déc
2012

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans Le Tafeur N°46]

Premier véritable album de SEKTARISM 1, Le Son des stigmates regroupe trois titres pour une durée totale de près de trois quarts d'heure ! Il est ici question de funeral doom satanique et crasseux, psychologiquement troublant pour les oreilles non-averties. Le furibard Prélude fait place à deux titres issus de sorties précédentes mais complètement ré-enregistrés en février 2011. Le premier, Hosanna Sathana est une longue marche pieds nus sur des braises ardentes, cilice imprimée sur la peau, de plus de vingt minutes entre incantations d'aliéné fanatique et souffle dronien tandis que Le Testament, le morceau suivant à peine plus court, s'avère plus menaçant mais aussi extrémiste, sinon plus, dans sa forme crue et possédée. Superbe digipak tiré à 999 copies pour une œuvre sulfureuse conseillée aux adeptes du Malin.

1 voir aussi SEKTARISM [Fra] L'Offrande (Insidious Poisonous Recs) 2008 et SEKTARISM [Fra] Hosanna Sathana (Zanjeer Zani) 2011.

http://www.sektarism.org/

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac