Une petite contribution ?

Chroniques CD
09
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Formé cinq ans auparavant, MC5 déboule comme une fleur qui pique

avec ce live dingo en 1969 pour mettre fin, en compagnie de quelques autres (VELVET, DOORS et les STOOGES), au rêve américain, aux hippies et à la civilisation, au secours, Kick out the jams motherfuckers, et si vous n’êtes pas d’accord, allez bien mourir.

Enregistré en octobre 1968 chez eux à Detroit dans une ambiance de pandémonium, ce disque essentiel contient le morceau-titre que même ta petite sœur a repris avec son groupe, mais aussi de pures tueries intemporelles comme la reprise Ramblin’ rose et les vocaux hallucinés de Wayne Kramer, Come together, le gros blues Motor city is burning signé John Lee Hooker, la baffe Rocket reducer NO.62, le heavyssime I want you right now ou les huit minutes et des bananes du perché Starship…!

C’est hard, c’est punk, c’est garage, c’est fuzzy, c’est lourd, c’est soulful, c’est jazzy, c’est juste la base, l’indispensable base d’une culture contestataire, voire même rebelle, quitte à perdre qui des plumes, qui la vie. Mais le jeu en vaut tellement la chandelle ! Are you ready to testify ?!

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac