Chroniques CD
15
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

pearl jam hard grunge rock cd

Armé d’un nouveau batteur, Dave Abbruzzese, PEARL JAM surpasse son premier et pourtant excellent album 1

avec un nouveau recueil de bombes : Go et son riff de malades, Animal et son groove imparable, le folk zeppelinien Daughter, le très rentre-dedans Glorified G (comme Gun, le commerce des armes est dans la ligne de mire), DissidentEddie Vedder fait des merveilles (comme sur tout l’album en fait), W.M.A. et sa partie de batterie hypnotique (et le racisme qui en prend plein sa gueule de con au passage), l’attaque sonique Blood, le très NIRVANA Rearviewmirror (du moins son riff principal punky pop entêtant), le très heavy Rats, un autre morceau folk sous influences mais très chouette, Ederly woman behind the counter in a small town, une belle déflagration tout en riffs et groove, Leash, et Indifference, ballade étrange et brumeuse qui conclue en nous évoquant quelque peu Nights in white satin des MOODY BLUES, tout ça emballé dans une production plus abrasive (très adéquate avec les réminiscences Seventies qui émanent systématiquement du répertoire de PEARL JAM) concoctée en compagnie de Brendan O'Brien (déjà aux manettes pour le premier disque de STONE TEMPLE PILOTS, il travaillera encore des années avec eux ainsi qu’avec PEARL JAM et aussi KING’S X, RAGE AGAINST THE MACHINE, THE OFFSPRING etc. avant d’exploser le dernier étage en approchant Bruce Springsteen et AC/DC, parcours honorable !).

Le livret contient un tas de photos mais aussi les textes écrits à la main, plus sombres et plus politisés que sur Ten, ce qui explique aussi le titre (Vs. = Contre) et la pochette : un mouton réveillé peut foncer au contact de ce qu’il ne doit plus supporter ?

1 afin de lire plein d’autres chroniques à l’occasion, clique juste sur les noms en rouge.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

nile death metal usa vinyle
lenzi film russie histoire catherine