Une petite contribution ?

Chroniques CD
19
Nov
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

ultra light blazer jazz rap rock cd

On évoque peu le prisme rap sur Nawakulture pour cause d’imperméabilité quasi-totale à la chose quand elle émane de France sans même évoquer les je-veux-être.

Mis à part les projets précieux de Serge Teyssot-Gay, mais aussi OXMO, PLEDGE, DEMI-PORTION ou dans un genre totalement à part, le merveilleux STUPEFLIP, sans oublier ZEPPO, rien ne nous touche particulièrement au niveau musical, une facette souvent trop primitive (dans le sens de son mode de construction) chez la plupart.

C’est ici tout le contraire, le flow terriblement addictif et vivant d’Edash Quata (la chanteuse additionnelle June Milo est quant à elle une véritable sirène, nirvana nous voilà !) est posé sur un véritable écrin de luxe complètement instrumental, axé jazz soul qui slappe et qui ondule, donnant libre cours à des musiciens simplement monstrueux pour s’affranchir de toutes les frontières, de tutoyer le free, et cette ambiance organique à souhait ne pouvait que nous embarquer dans ses circonvolutions groovy et sensuelles : piano, guitare, basse, batterie (cette rythmique déglingue, virtuose mais systématiquement entraînante), et le sax mortel de Jonas Muel font de Patience un must pour les amateurs de jazz cool, de rap vintage, de groove en général.

Maman, et dire que ce n’est que le premier album de la formation…! On veut voir ça sur scène, et vite. La claque, vous n’échapperez pas au chat de cette très belle couv’ !

https://ultralightblazer.bandcamp.com/album/patience

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac