Chroniques CD
05
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

blues rock thorogood destroyers cd

Le titre explique tout :

la machine George Thorogood, accompagné d’un groupe au nom évocateur, n’a pour programme que de vous faire bouger le gras au moyen du rock’n’roll le plus pur possible, là même où le blues, les sonorités country et les cuivres soul seront aussi de la partie.

Impossible alors de résister à des bombes soniques telles que Long Distance Lover ou Boogie People, mais aussi aux reprises orientées patrimoine (Hello Little Girl, signée Chuck Berry mais biberonnée à la nitroglycérine, idem pour Mad Man Blues de John Lee Hooker, le festival slide I Can't Be Satisfied de Muddy Waters, No Place to Go de Howlin’ Wolf, Six Days on the Road de Earl Green et Carl Montgomery ou Born in Chicago de Nick Gravenites !).

Thorogood, vous l’aurez compris, c’est l’hommage permanent aux racines du rock, l’allergie aux compromissions et le retour à un son brut, presque punkoïde, comme du celui pub rock britannique pouvait parfois l’être jadis. Et donc, un régal d’écoute sans cesse renouvelé, un disque qui a beaucoup de mal à quitter la platine, autant que le verre de bourbon la main.

ROCK’N’ROLL !!!

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

charlots comédie blanche clair zidi film
punk hardcore rock français burning heads cd