Chroniques vinyles
06
Juil
2010

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Quel plus bel hommage les WASH’ pouvaient-ils rendre aux CRAMPS

que cette splendide galette de reprises tellement à propos de morceaux de Poison Ivy et Lux Interior (Can your pussy do the dog ?, Garbageman…) mais aussi d’artistes que l’infernal duo, exhumateur doué de raretés rock’n’roll devant l’Éternel, avait remis au goût du jour (Hasil Hadkins, THE TRASHMEN, Ricky Nelson, Ronnie Cook, etc.) en leur temps ?

WASHINGTON DEAD CATS transcendent à leur manière tous ces classiques en leur injectant une dose maximum de bonne humeur, cuivrée ou non, et on passe un bon moment à l’écoute de ce disque petit mais costaud enregistré dans les conditions les plus rock'n'roll possibles en quatre heures seulement. Yeeehaaaah !   

Format dix-pouces, cire rose (à ne pas dire trop vite !) finement marbrée de gris-noir, 500 exemplaires.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

ridley scott blade runner sf film dvd