Chroniques vinyles
02
Jui
2010

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Pour ceux qui ont eu la chance d’aller visiter la Finlande l’hiver,

la ville de Toulouse est parfaite pour apprécier les aurores boréales et la fornication des plantigrades tout de blanc vêtus. L’obsession pour certains groupes de faire le plus de bruit possible dans une lignée hardcore punk patchée de metal, est devenue comme une carte postale du pays, DISCHARGE et les autres y ont fait d’innombrables émules et DISSIPED n’échappe pas à cette attirance mais se distingue par un usage fort local de la voyelle à tire-larigot, mais qui ne vaut tripette au Scrabble. Et figurez-vous que les sagouins, en lieu et place d’une enveloppe intérieure en papier, ont préféré garnir la pochette d’une feuille A4 avec photos et paroles dont on ne garantira pas la récitation exacte, même 666 écoutes plus tard.

Côté hommages (le disque en lui-même en est un, comprendo ?), on trouve les massacres en règle de morceaux d’entités aussi virulentes que TERVEET KADETT, KAAOS et… PETER AND THE TEST TUBE BABIES ! Un bordel indescriptible pour ceux qui voudraient faire du punk quelque chose de plus dans les rayons des supermarchés, un véritable bonheur pour ceux qui célèbrent la liberté de faire ce qu’ils veulent, où ils veulent et comme ils le veulent, dans un esprit fais-le-toi-même de tous les instants. On doit écouter ça très fort juste pour se rendre compte d’à quel point les voisins sont sectaires, sourds ou intolérants, suivant les cas de figure. Tee se uudestaan quand vous voulez, Suomidi Pyrénées !!

500 copies
 

http://dissiped.unblog.fr

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

english hardcore punk exploited concert
french progressive death metal carcariass cd
blues rock hard psychédélique Angleterre LP
swamp terror death metal france cd