Chroniques vinyles
31
Mai
2022

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

saxon hard heavy rock metal vinyle

Yes, ça c’est un morceau-titre comme on les aime : puissant, carré et mélodique, dans la tradition SAXON en somme.

Biff fait toujours des merveilles, Battle Cry porte bien son nom et a forcément été écrit pour la perspective live avec son refrain galvanisateur. On aime une peu moins Waiting for the Night qui lorgne un petit peu trop vers DEF LEPPARD and Co. mais comme pour se faire pardonner direct, le groupe enchaîne avec un We Came Here to Rock tout à fait sympathique.

Face B, You Ain’t No Angel et surtout Running Hot font du bien aux oreilles quand certains auraient voulu enterrer le groupe because une éventuelle trahison de ses habitudes antiques. Si la production est plus ample et ronde, le rock’n’roll est toujours le message envoyé aux esgourdes, et le bucolique Party til you Puke ne nous contredira pas, Empty Promises non plus en fait.

Bon, on ne cachera pas que la ballade Northern Lady n’était pas forcément indispensable mais bon, globalement, Rock The Nations n’a jamais été l’album pourri décrit ici et là.

SAXON rule !!

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

death black metal australia
siodmak lancaster gardner hemingway film noir
aggressive agricultor thrash punk hardcore rural
peplum italie atlantide hercule aventure sf
fightorpeacemotte punk rock alternatif français cd