Chroniques cinema
04
Avr
2008

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans La Pieuvre du Midi N°44]

Au programme du Ciné 3 de Bédarieux une projection suivie d’un débat au sujet de la disparition des abeilles, un problème crucial pour la planète et son habitant le plus gourmand. Les dures images d'innombrables cadavres d'abeilles et d'hommes brisés se demandant où est leur faute marquent, et pendant ce temps les scientifiques investiguent : acarien vorace ? Virus ? Champignon ? Ondes ? La vraie question est : pourquoi une telle baisse d'immunité chez l'abeille ? Ce qui est sûr, c’est que les désherbants neurotoxiques font un carnage, que leurs pourvoyeurs nient l'évidence, que les agriculteurs (parfois) sans le savoir répandent les mixtures meurtrières… La propagande et les renvois de balle, le débat autour des OGM, les recherches financées par les lobbies, tous entretiennent le flou.

Dommage qu'après un film informatif le débat n'eut tendance qu'à tourner autour des expériences personnelles des animateurs. Nous partîmes donc butiner plus loin, dare-dard, avec en tête cette question : quand foutrons-nous donc tous ces pouvoirs en l'air, ceux qui empêchent l'homme d’être homme : un être qui décide pour son bien direct et ne joue plus le pion dans un gigantesque capharnaüm de mensonges entourant les règles et lois pas vraiment faites pour tout le monde. Des têtes ne demandent qu'à tomber, pourvu qu'elles le fassent avant la dernière abeille. En attendant, cultivons notre jardin, et laissons les fleurs tranquilles !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

trintignant serge korber comédie romantique