Une petite contribution ?

Expositions / Salons
24
Nov
2021

Georges Brassens à peine quitté 1, c’est un Danube « presque » bleu que nous rejoignons au Pav’ Pop’ 2 !

L’exposition du travail d’Andreas Müller-Pohle s’articule autour de trois parties :

Les Eaux de Hong Kong (2009-2010) : drôles de clichés dont la ligne centrale est la surface de l'eau, où les immenses buildings affreux made in Hong Kong paraissent des navires flottants comme dans Waterworld, les avions des OVNIs, l'impact de la pluie d’étranges bathyscaphes, les racines des nénuphars une jungle inversée semblant tellement plus luxuriante qu’en surface.

Le Projet Danube (2005) : projet « poético-documentaire » qui ne manque pas de faire froid dans le dos sans effectuer la moindre plongée, avec l’intégration des valeurs chimiques aux photographies, celles des polluants infestant la flotte le long d’un fleuve jadis sublime désormais charriant comme les autres d’infâmes quantités de métaux lourds et autres poisons, de quoi désespérer.

Kaunas sur les rivières (2017) : sur les berges de la Niémen il y a quelque chose de charmant dans le monde presque désuet, fantomatique, de cette Lituanie à l’architecture archaïque et aux paysages « vierges » accueillant les décombres du passé (ces splendides bateaux rouillés par exemple…), on a plus l'habitude de décors à la pollution immédiatement visuelle (plastique etc.).

Mais sous diverses et perverses formes elle est là, partout, frappe en silence, les plus faibles en priorité.

Spéciale Ged-y-casse à Philuze !

1 voir « Gare au Brassens ! » à Montpellier, Espace Dominique Bagouet

2 endroit génial, clique sur Pavillon Populaire

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

lp death black australian metal