Une petite contribution ?

Chroniques DVD
02
Avr
2010

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

ScénarLemmy, sa vie, son oeuvre, son cul !

Petit résumé de la vie d'un fan de MOTÖRHEAD de la sixième à la terminale: "putain il est bizarre ce mec avec ses jeans troués, ses cheveux longs, ses boucles dans les feuilles et ses t-shirts à têtes de mort. Si ça se trouve il ne sait même pas écrire. Oh et puis ses blagues morbides c'est pas franchement le top non plus". T'as beau être le premier de la classe et être sûrement à la limite du supportable les gens qui croisent ton chemin dans la prison scolaire te prennent pour une grande partie pour un illettré débile et inculte. Pourquoi attendre l'âge canonique de trente-trois ans pour approcher la vérité ? La question reste en suspens. Ou en fait non, il suffit de faire attention deux minutes au sous-titrage de ce film voué à devenir un classique ; bourrées de fautes, les saillies drôlatiques de Lemmy et sa clique d'apaches le sont beaucoup moins quand on est attaché à la langue française. Ceci dit il suffit de dix minutes sur facebook pour s'apercevoir que peu nombreux seront les dérangés que cela agacera, à moins que cela ne soit le contraire. Le film quant à lui, et on inclut évidemment le deuxième disque de ce DVD et ses trois tonnes de bonus, présente un Lemmy impayable, que l'on ne voyait pas autrement au bout de tant d'années d'amour absolu pour le metal et les Death-y-b'hellz. Les témoignages sont souvent marrants, certains hallucinants comme l'overcoké (?) CC DeVille ou encore bien bavards comme celui de Dave Grohl le fighteur foo. Les fans restent quand même des types assez barrés dans leur genre aussi. On regrettera l'absence de l'excellent Philthy qui pour l'auteur de ces lignes reste un des piliers du MOTÖRHEAD mythique qu'opportunément tout le monde adore aujourd'hui. Plus de musique, on n'en a jamais assez, aurait été une bonne idée mais si on s'écoutait l'édition ferait quatorze DVDs. Et comme les têtes de lard que nous sommes ne veulent pas comprendre le postulat d'un film sur Lemmy et pas forcément sur MOTÖRHEAD, on aurait bien vu un peu plus de la vie du groupe et un peu moins de METALLICA, même si hors sujet. Ou off topic pour les adeptes moches et boutonneux des Fo(n)rum(euh). Que dire de plus à part de conseiller à tous les fans de rock en général de se jeter sur ce DVD et qu'il rejoint le top ultime des rockumentaires velus, un poil (ah !) en dessous du ANVIL si je peux me faire maître. 

© GED Ω - 02/04 2011

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

english indie post-punk rock cd
bonnot brel cremer dvd anarchisme
james bond 007 aventure espionnage