Une petite contribution ?

Chroniques DVD
20
Fév
2008

Genre : la misère en direct, le Diable en action...

Scénar : la réalité napolitaine au grand jour : la Camorra et ses ramifications infinies règnent sur la population dont la misère est à peine concevable, la vie est régie par la criminalité, la vie de chacun dépend du bon vouloir des truands qui ont la main mise sur la gestion des ordures, la confection textile, les armes, la drogue. Personne ne semble pouvoir échapper à ce pouvoir occulte : le jeune Toto approche le caïd local en vassal, Pasquale essaie de se diversifier mais ne devrait pas car tout se dit, tout se sait, Don Ciro et Maria étaient amis, la loi du milieu décide qu’il doit en être autrement...

Ces tragiques tranches de vie remuent les tripes car sont filmées comme par des yeux, l’histoire se déroule en direct comme un reportage à la caméra cachée, pas besoin d’exagérer le propos quand on se rappelle les journaux télévisés concernant Naples et ses déchets toxiques, les meurtres quotidiens qui ne calment que l’humeur d’un porte-flingue en attendant le retour de bâton dès le lendemain. L’Enfer de Dante et ses cercles sans la poésie, un regard cru sur une situation inextricable, un constat amer et désespéré, l’auteur du roman à la base du scénario, Roberto Saviano, voit toujours sa tête mise à prix par la mafia trois ans après la parution de son bouquin. Ecce homo, dans toute sa splendeur...

© GED Ω - 20/02 2010

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac