Chroniques DVD
26
Aoû
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : animation française de qualité supérieure

Scénar : le 18 juillet 1870, à la veille de la guerre franco-prussienne, Napoléon III « le petit » déboule chez le savant Franklin pour savoir où en est un certain sérum pour fabriquer des super-soldats. Furieux devant l'échec du savant, l'empereur fait tirer sur les créatures nées accidentellement pendant ces recherches mais celles-ci parviennent à s'enfuir alors que le laboratoire explose, entraînant de plus la mort de l’empereur. Son fils signera la paix avec la Prusse mais quelques années plus tard, les plus grands savants commencent à disparaître, les grandes inventions ne naissent donc pas, le charbon règne et le bois disparaît donc, au point qu'une guerre éclate avec l'Amérique et ses précieuses forêts. Les descendants de Franklin refusant de travailler pour l'armée sont contraints de se cacher de la police. Ainsi Avril et son compagnon Darwin le chat qui parle qui, sur le point d’être arrêtés, sont embarqués par un mystérieux nuage en 1941 sous le règne de Napoléon V

D'après le géant Tardi et sur une idée de Benjamin Legrand, Avril et le monde truqué a réuni une kyrielle de producteurs franco-belgo-canadiens, plein de voix connues comme celles de Marion Cotillard, Philippe Katerine ou Jean Rochefort et n’a absolument rien à envier aux productions américaines ou japonaises avec un récit palpitant et bien écrit, des couleurs superbes et des animations fluides.

On ne s’attendait pas du tout à un tel niveau de film que l’on situerait entre le Sherlock Holmes et Le Château ambulant de Hayao Miyazaki, le Steamboy d’Otomo et Adèle Blanc-sec, forcément, avec pour adversaire de la raison une société très dictatoriale et un flic obstiné comme ce n’est pas permis à suivre les pistes les plus rigides, un mix entre les inspecteurs Lestrade et Javert. Pas un tendre quoi…

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

machetazo grindcore death metal espagne split vinyle
american brutal death metal cd suffocation
french d-beat crust punk CD