Une petite contribution ?

Chroniques DVD
01
Avr
2015

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

james bond 007 aventure espionnage

Genre : bondissant !

Scénar : après une Fête des Morts explosive à Mexico (où certains squelettes font des bonds, James Bond) qui met en danger un programme 00 du MI5 déjà jugé obsolète par le nouveau chef des renseignements qui vit lui à une époque où l’on implante des puces sous la peau et où on envoie des drones à la place des hommes, James Bond est mis à pieds. Mais si le service ne veut pas lui donner du matériel, il se servira, avec un goût certain pour les bolides hors de prix nécessaires lors de courses-poursuites échevelées pour déglinguer du terroriste ou faire sauter la moitié du quartier, c’est selon, ce qui a la fâcheuse tendance d'énerver les supérieurs qui devraient pourtant en avoir l'habitude. Dans cette nouvelle aventure, des informations sur son obscur passé refont surface tandis qu’une mystérieuse organisation va se mettre sur son chemin : SPECTRE

« Les morts sont vivants » nous dit-on dès les premières belles images. Ça tombe bien, va y en avoir plein, de morts, dans ce deuxième Bond de Sam Mendes (et quatrième de Daniel Craig). On peut déjà saluer un casting béton avec Léa Seydoux, belle et charismatique, Monica Bellucci, sinistre mais torride, Ralph Fiennes, fidèle à lui-même, l’inestimable Christoph Waltz etc. 007 survole néanmoins tous ceux-ci, l’agent, super décontracté pour marcher sur des corniches à des dizaines de mètres du sol, étant définitivement irrésistible comme d'habitude (et bien trop, comme d'habitude aussi).

La totale est au programme : effets spéciaux énormes (au passage, quel bonheur, un maximum de ceux-ci ne semblent pas numériques par exemple les cascades ou les - énormes - explosions), exotisme, action, super cascades (en hélicoptère ou en avion que James pilote bien sûr comme un dieu), bastons brutales. Mais ce n’est pas tout, l’intrigue s’avère plus complexe qu'avant puisque chacun des films se suit maintenant, le filigrane dramatique est intéressant, le débat sur la surveillance généralisée pertinent et le sinistre SPECTRE bien plus impressionnant que celui des Sixties et des années suivantes. Très bon épisode !

Bonus : featurettes diverses autour du tournage et un fourreau en carton autour du boîtier.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

sodom german speed thrash metal cd
cathares bd histoire aventure occitanie
french grindcore grindnoise interview