Chroniques DVD
04
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : un Hercule contre les prétoriens

Scénar : ah, son prétendant a beau lui déclarer sans arrêt son amour, la mignonne Erika qui joue les bergères avec son grand-père reste entichée d'un homme, cet homme qu’elle court chercher quand soudain des pillards menés par l'affreux Rodio attaquent le marché où ils viennent vendre leurs bêtes : Hercule, un colosse forcément descendant du demi-dieu. Celui-ci colle une belle trempe aux bandits qui jurent de se venger. Parmi les marchands se trouve Miro, un homme que la sœur de lait d’Hercule, Arminia, a envoyé afin qu’il sauve une de ses amies, Ulpia, la propre fille de l'empereur. Si Hercule se demande bien comment il la protègerait mieux que les soldats de Gordiano, il part quand même pour Ravenne où des complots s'ourdissent. Le prétorien Afro compte bien que son fils épouse la fille de l'empereur malade mais celui-ci se refuse à lui imposer un mariage et compte laisser le choix de sa succession à toute l'armée et pas seulement à l'élite prétorienne qui comme par hasard masse des troupes autour de la cité sans l'autorisation d'un Sénat comme souvent peuplé de lâches. Seul le général Traiano semble trouver grâce à ses yeux et il rentre justement de campagne victorieuse. Apprentis usurpateurs, prenez garde !

 

À bien réfléchir, on se demande bien contre qui Hercule (ou Samson, suivant le pays) ne s'est pas battu à la lecture des innombrables titres évoquant le héros antique dans ces années 1960 encore pour le moment friandes d'aventures musclées historico-exotiques. Cette fois-ci en tout cas, le réalisateur Piero Pierotti, petit spécialiste italien du film d’aventures, fait combattre son héros contre d’infâmes conspirateurs comme on en voit souvent dans le genre, à ceci près qu’ici le personnage d’Hercule joue ici une jolie variante de son histoire : d'après la légende qui se raconte dans le village et alentours, tous les cent ans un homme de la trempe d'Hercule, né fort et généreux, protège les paysans du coin, cool. Et le musculeux bonhomme Alan Steel (de son vrai nom Sergio Ciani, qui de petits rôles de pousseur de porte en hauts d’affiches demi-divins, a figuré dans une petite trentaine de films tels que Hercule et la reine de Lydie, La Bataille de Marathon, Samson contre Hercule, Hercule se déchaîne ou encore Le Grand défi, accomplit sa mission avec les honneurs, on le considère ici d’ailleurs comme un des meilleurs Musclor exploités en Italie.

 

Pour ne rien gâcher, le rôle de la fille de l'empereur est interprété par une divine rousse (Wandisa Guida, vue dans Les Vampires, La Vengeance d’Hercule, Opération Goldman, Les Géants de Rome ou Crime au cimetière étrusque…) bien plus intelligente semble-t-il que ce que sa seule beauté pourrait laisser paraître dans un péplum - le genre - jamais vraiment du genre féministe. Côtés keums y a du solide, de Mimmo Palmara au moustachauve Livio Lorenzon (tronche fabuleuse sévissant régulièrement dans le cinéma de genre, par exemple dans La Terreur des barbares) en passant par Salvatore Borgese. Pas mal d'action et de combats joliment chorégraphiés, quelques petites touches de comédie populaire volontiers truculente, un sacré paquet de figurants à noter pour les scènes de bataille et pour faire bien des décors parfois ubuesques (va pour le passage secret en polystyrène mais le château fort de pierres ou un pont de béton sur lequel il ne manque que des voitures sont un tantinet prématurés pour un empire démantelé au bas mot cinq cents ans avant la première forteresse de pierre). Un très bon moment néanmoins, restauré et tout, on est fan !

 

Bonus : présentation du film par Michel Eloy qui rappelle avec érudition le contexte historique et l’identité de personnages (le troisième siècle de Gordien III, Philippe l’Arabe et Dèce, qui, question d’habitude, ne mènent pas vraiment ici leur existence en accord avec les souvenirs laissés par les chroniqueurs antiques), diaporama et bandes-annonces originales de la collection.

Infos / commande : https://www.artusfilms.com/peplum/hercule-contre-rome-306

 

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

gypsy punk rock france de cigany mohawk
sludge doom metal cassette tape
andré hunebelle comédie théâtre film
europe hard rock fm glam sweden EP