Chroniques DVD
04
Avr
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : horreur à l’anglaise


Scénar : l’hypnotiseur Vorelli fait un carton avec son spectacle où figure aussi un pantin mais pourquoi se sent-il donc obligé d’enfermer cet Hugo de carton-pâte dans une cage ? Un journaliste chargé de couvrir le spectacle doit trouver un cobaye qu’il enverra à Vorelli pour un numéro d’hypnose, il choisit la belle Marianna, sa jolie compagne. Mais Vorelli fait visiblement ce qu’il veut de ses « volontaires », surtout de cette Marianna issue d’une grande et riche famille, il va totalement vampiriser son esprit. Ceci déclenche la jalousie de Magda, l’assistante de Vorelli, qui en sait long sur le passé louche de l’hypnotiseur…

C’est vrai qu’elle n’a pas l’air commode cette marionette, sale tronche que voilà surtout avec ce sourire glaçant en prime. Hugo est une poupée qui étrangement réclame du vin et surtout de la reconnaissance, qui se déplace d’elle-même, de quoi mettre les esprits cartésiens à l’épreuve et ce Vorelli, interprété avec beaucoup de talent par le charismatique Bryant Haliday, le torture mentalement sans arrêt, le pousse même au crime mais la violence du film est surtout suggérée. Ceci dit, les rares scènes d’action sont fort bien foutues, on note des effets tout simples et sympas comme l’image en négatif ou le flou qui aide à perdre le spectateur au centre de la toile de Vorelli, bien plus diabolique que sa poupée en fait.


Un bon petit moment de cinéma et si on pensait au départ découvrir un ancêtre British de Chucky 1, on se retrouve surtout avec un film au charme plutôt romantique et loin des excès suivants où l’humour potache ternira un peu l’effet horrifique du truc.

Bonus : diaporama, bandes-annonces de la collection, scènes alternative et coupée (extraites de la version américaineérotisée) ainsi que « Pantins et ventriloques » (entretien avec Alain Petit, 38’, décidément on adore ce bonhomme)

Infos, commande : http://www.artusfilms.com/british-horror/la-poupee-diabolique-199 

1 tiens, à propos de Chucky, on a ça en rayon :  La Fiancée de Chucky de Ronny Yu (avec Jennifer Tilly, Katherine Heigl...) 1998

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

ercoli giallo wolff artus blu-ray nieves navarro
halloween michael myers horreur slasher fantastique
louis de funès oury rabbi jacob