Chroniques DVD
28
Déc
2001

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Genre : Les Indestructibles avec quelques verrues en plus…

Scénar : Carmen soupire à sa fenêtre, Juni s'occupe de ses verrues, Maman raconte pour la millième fois l'histoire des deux espions qui tombent amoureux… En fait l’histoire qu’elle a vécu avec Papa avant de prendre une fausse retraite puisque tous deux continuent à travailler - forcément - discrètement… Mais désormais ils décident que leurs enfants ne doivent plus se demander pourquoi la vie leur paraît bizarre et se jurent de ne plus leur mentir. Mais voilà que des agents secrets commencent à manquer à l’appel… Papa accepte donc neuf ans plus tard une nouvelle mission que jalouse un peu sa femme, ils repartent alors tous deux la fleur au fusil mais disparaissent à leur tour… Leur « oncle » avoue la vérité aux enfants qui sont contraints de faire face aux ennemis de leurs parents qu’ils vont s’efforcer de délivrer. « Cette fois je crois vraiment qu'on va être en retard à l'école »… Tu m’étonnes !

Robert Rodriguez ou l'éternel génie de rassembler une flopée d’acteurs en vue pour un projet loufoque : Antonio Banderas (le Desperado en chair et en os qui cabotine à fond !), Alan Cumming (GoldenEye, Guns 1748, Eyes wide shut, X-Men 2…), Tony Shalhoub (Monk fringué comme le docteur Denfer !), Teri Hatcher, Cheech Marin, Robert Patrick (Terminatoooor 2), Danny Trejo (Machete est déjà en service, fais péter le Buddy-pack !!), Mike Judge (Môssieur Beavis and Butthead…) et même George Clooney sont jetés dans ce tourbillon à la fois cartoonesque et timburtonien (bien avant Charlie et la chocolaterie auquel il est impossible de ne pas penser avec une musique caractéristique signée Danny Elfman et cet univers peuplé de créatures extrêmement bizarroïdes, pour ne pas dire affreuses, les « Pouce-pouce » en tête, mais les sortes de chimères d’agents kidnappés ne sont pas mal dans leur genre non plus, argh !)

Même si les effets spéciaux d’icelui ont méchamment vieilli, ce film est plein d’une chouette vivacité, d’humour léger et de musique super efficace (Robert Rodriguez et LOS LOBOS sont aussi dans la place !) et nan, tu n’échapperas point aux bons sentiments diffusés à gogo (ni à une saloperie de pub McDo à la con) mais on peut croiser un refuge digne d'un Hobbit immatriculé 007, un fabuleux micro-avion (le Polikarpov du futur du passé ?!), des espions en culottes courtes…habillés comme Angus Young et dotés de gadgets de fou… Les gamins ne jouent pas mal du tout leur rôle (le garçon est une quiche, la fille une rabat-joie, mais l’union fait la force), l’univers n’est juste pas notre préféré malgré un esprit général rigolo et si en plus on devine une petite parabole sur la télé-réalité (l'émission que regarde avidement le fils est en fait une centrale de création d'espions, les fameux Spy Kids), c’est tant mieux !

Bonus : bandes-annonces, trailers, spots TV, on cherche encore le making of, l’interview d'Antonio Banderas, le clip et « Les Astuces du parfait espion », peut-être trop bien cachés pour un non-espion ?

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

voice heavy lmetal allemagne cd
ponce pilate marais peplum film
autopsy american doom death metal vinyle