Une petite contribution ?

Chroniques BD
20
Juil
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Tu parles d'une nouvelle !

Les hommes politiques montrent de tous temps leur incompétence, les hommes d'affaires un don à tirer les ficelles pour prendre leur place et ainsi le pouvoir. Ceux qui refusent de vivre sous ce joug infâme ont décidé d'aller vivre sous terre. Là, Max boxe sous les yeux du Boss qui règne sur un univers violent qu'il n'essaie surtout pas de changer puisqu'il lui rapporte de l'argent. Chez les nantis d'en haut, le même cirque de gladiateurs à cours, et c'est Roman qui le domine sous les couleurs des Trusts. Quand un de ceux-ci est en péril suite à un combat perdu, il engage Max.

Bon, quand on connait un peu ses classiques, c'est vrai qu'on ne tient pas là le prix Nobel du scénario le plus original, du genre à mettre pas loin des dystopies Soleil vert, RollerballRunning Man et consorts. Ceci dit, la chose a de la gueule : les personnages de Ron Wilson sont chouettes (les armures des boxeurs, mais aussi celles de la T. S. P.  et des androïdes d'entraînement !) et les couleurs parfois pastel et cette « voix » off rendent la lecture de cet album grand format agréable.

Aucune raison de se priver donc. Vive Lug pour l'éternité !

68 pages en couleurs

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

french ska punk rock cd cuivres
fabrice caro roman absurde humour livre
live report concert punk hardcore espagne