Une petite contribution ?

Documentaire
01
Nov
2019

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[Publié à l’origine dans Abus Dangereux Face 152]

La déception face à un « grand soir » de démocratisation et de libération promis par la « révolution » de gauche qui ne viendra en fait jamais peut expliquer en partie l'émergence du punk au milieu des années 70, tout comme un ennui mortel et un besoin d'indépendance, d'autonomie, de la jeunesse.

Ses lendemains immédiats, toujours plus critiqués par les puristes de la première heure et généralement ignorés par ceux de la dernière, n'ont jamais autant été le sujet de discussions que ces dernières années. Il était temps, pour limiter le nombre de conneries dites, de comparer sérieusement les situations de plusieurs pays hors-Angleterre (Suisse, France et les deux Allemagnes de l'époque) ayant parfois des différences notables, politiques ou culturelles, mais rassemblant pourtant un certain nombre de points communs.

Une étude captivante qui rassemble enfin non seulement les souvenirs de certains passionnés, par exemple concepteurs de fanzines, et une bibliographie imposante qui va jusqu'aux archives de la police est-allemande (!) pour avoir une véritable vision globale du mouvement, si mouvement il y eut. Les limites sont généralement posées entre 1977 et 1982, années les plus actives qui marquent respectivement le début et la fin d'une époque dorée. En tout cas décrite comme tel.

Un des livres musicaux (mais pas que) de l'année, indispensable !

251 pages avec quelques illustrations en noir et blanc, 20 €
ISBN : 9782360135509

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac