Une petite contribution ?

Chroniques concerts
04
Juil
2022
scorpions hard rock concert cournon

La vie réserve parfois des surprises, une invitation à aller voir SCORPIONS en bande de potes ne se refuse pas,

surtout si elle s’accompagne d’un voyage confortable, d’une nuit over-douillette et d’un restaurant absolument extra pour qui, bien sûr, peut se le permettre. Cette truffade chez Fille à Papa (rue des Petits Gras, une adresse en or) restera dans nos souvenirs ! Et tout ce qui allait avec ! Du coup, valoche posée, visite à Sylvie et Jean-Luc honorée, passage « secret » emprunté, on entre facilement dans cette très chouette salle qu’est le Zénith d'Auvergne.

La résurrection de SCORPIONS ne fait plus désormais de doute, il n'y a juste qu'à voir la setlist choisie pour ce concert clermontois que l'on attendait de pied ferme. Mais c’est tout d'abord les français de LAST TEMPTATION (qui comprennent en leurs rangs un des batteurs historiques de TRUST, Farid Medjane, bûcheron à la Bonham à la bonne humeur communicative) qui ouvrent la soirée au moyen d’un court set de heavy rock classique, on essaiera d’en savoir plus sur le groupe qui sortait il y a peu un premier disque qu’il faudra bien que nous écoutions, trente minutes ne sont pas suffisantes pour se faire une idée précise même si on a passé un très bon moment.

Gas in the Tank, dantesque, le prouve ensuite, le groupe de Rudolf Schenker ne sont pas venu faire une démonstration de cascades en déambulateur : SCORPIONS rock ! Et y croient vraiment ! La formation est juste impeccable, Meine assure les vocaux même si les hurlements d’antan sont partis aux oubliettes, la doublette magique Schenker / Jabs est toujours explosive et la confirmation vient d’une rythmique absolument imparable : Paweł Mąciwoda a trouvé en Mikkey Dee un partenaire particulièrement redoutable ! S’enchaînent alors une sélection faisant la part belle aux classiques hard (Make It Real, The Zoo, l’instrumental sur-heavy Coast to Coast, Bad Boys Running Wild, Tease Me Please Me, Blackout, Big City Nights et Rock You Like a Hurricane qui conclut la soirée), les ballades qui tuent (Send me an angel, Wind of change, Still Loving You) mais aussi une belle rafale extraites de l’excellent Rock Believer : Seventh Sun, Peacemaker, Rock Believer et New Vision), tout simplement le pied, à bientôt en Savoie !

Merci éternel à Aurore et Steph’, salut à Anaïs, Nathalie et Laurent :

WEEEEEUH !!!

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

VISCERAL DISSECTION
rottrevore death metal usa cd cult
grave swedish death metal cd