Expositions / Salons
24
Déc
2014

Une dernière fois en 2014 (on était déjà là entre autres à Olonzac), une exposition d’Uzitof et « bonne année », comme il le dit si bien lui-même. On ajoutera « bonne santé », parce qu’ici, on est comme ça. 

 

Après un méchant A.V.C. qui lui offre une patte folle mais lui laisse des mains agiles (après la rééduc’), l’artiste présente à nouveau des galeries de personnages sans visage ou presque, des vivants et des morts, un œil branchu en gros noir et aquarelle, on trouve même un affreux Mickey en collaboration avec un certain Dufranc un peu version Izzy et Scratchy (merci Anaïs, bien ouéj !), l’univers peut bien s’écrouler parfois, surtout qu’on y peut rien, Uzitof reste toujours aussi unique et attrayant, ludique et onirique, suffit d'observer le regard des présents. 

Moi aussi, j’avoue, « j'écris pour ne pas oublier », et je note plus de couleurs vives et de visages « évidents » que d'habitude, je vois aussi que si la vie peut s’arrêter d’un coup sec, elle est tout de même là et bien là, lumineuse comme un pied de nez de l’Art au Néant, et les yeux n’en prennent que plus de plaisir. 

Du courage, de la passion et, potiron on zeu cake, de la bonne humeur pour bien aller avec ce Pic Saint-Loup impeccable dont on aurait dû noter le nom de domaine. 

Jusqu’au 11 janvier au Fil du Vin à Clermont-L’Hérault. 

 

© GED Ω - 24/12 2014

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac