Une petite contribution ?

Chroniques BD
30
Déc
2020

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

[À propos de l’épisode précédent, voir Berlin sera notre tombeau : I. Neukölln de Michel Kœniguer (Collection Mémoire - 1939-1945 / Éditions Paquet - 2019)]

«…buvons au Gotterdammerung, messieurs. Car c'est cet instant unique que nous sommes en train de vivre. »

Et même s’ils ne lui rappellent pas que de la gaité, les souvenirs de l’engagé Claudel sonneraient presque comme des bulles de rêve dans l'enfer absolu de la bataille finale de ces unités allemandes disparates face à une armée rouge qui réduit la ville en poudre, ses soldats vengeant tant qu’ils le peuvent au passage le martyre de leur patrie et leurs millions de morts par une conduite d’une terrible brutalité, les exactions sont innombrables sur leur parcours mais les souffrances des uns attisent la haine des autres, aucune pitié ne sera montrée, d’un côté comme de l’autre. Le maudit gnome Goebbels avait appelé dès février 1943 à une guerre totale, elle ne pourrait l’être plus désormais. Et ces français incongrus dans les derniers remparts de Berlin savent tous quelque part que tout est déjà joué mais c’est dans l’acceptation de leur sort que les pensées diffèrent : certains cherchent une mort honorable sous un uniforme SS honni pour l’éternité, d’autres, désormais apatrides, n’ont plus rien à perdre, a part le goût de l’aventure jusqu’au-boutiste peut-être ?

Death-y-dément on aime le dessin de Kœniguer, peut-être même aurions-nous plus aimé encore en noir et blanc ? En tout cas, d’impressionnantes doubles pages dépeignent la situation chaotique et désespérée de ces soldats perdus dans le dédale de l’Histoire, suivant des ordres pas toujours très logiques ni réalistes, Satan joue ses pions les uns contre les autres avec un sinistre sourire ouvrant sa gueule en deux : vous avez voulu la guerre, vous l’avez, et pas grand monde n’en réchappera, la folie s’en assurera. De toute façon, à quoi bon imaginer un futur quand les meneurs d'antan eux-mêmes n’y croient plus... Vivement la suite d’un récit haletant qui aurait mérité un volume unique !

P. S. : ce n’est pas sans un pincement au foie que nous avons appris que l’auteur était prématurément décédé le 7 avril 2021, nous profitons de ce petit article pour présenter nos condoléances à la maison d’édition Paquet dont il était visiblement un des piliers, ainsi bien sûr qu’à sa famille et ses proches. Du coup, le troisième et dernier volume avait-il été terminé ? Croisons les doigts.

48 pages en couleurs, 14 €
ISBN : 9782889325511

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac