Chroniques CD
31
Oct
2008

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Puisque je vois que vous êtes tout à fait nuls en mathématiques,

commençons si vous le voulez bien par la base de tout : l'addition, approchant par là-même la chimie. Un peu de DISCHARGE ajouté à du HELLHAMMER donnent par miracle DISHAMMER et en plein milieu de l'Espagne figurez-vous. On se doutera du bordélique de la chose, imaginons puisqu'il le faut un mélange bouseux entre le D-beat, voire le D-bile le plus profond et le métal cavernoïde, un peu comme si DRILLER KILLER avait voulu enregistrer un album punk mid tempo sous le nom d'IMPALED NAZARENE un jour de murge.

On trouve, car dans la Bible on nous demande de chercher pour le faire, des membres de MACHETAZO, DEAD MASK, PRIMIGENIUM, MOHO et LIKE PETER AT HOME, donc pour ceux qui ne comprennent rien à l'espingouin la fine fleur de la scène punk / metal / core ibérique. Je persiste à croire que sur disque ce genre de choses poussent à la consommation de tout ce qui détruit les neurones mais que sur scène ce doit être vraiment encore mieux, si possible dans un pays où on a encore le droit de partir avec un cancer de poumon pour cause de bar sponsorisé par Gitanes Maïs filtre.

Drunk's not dead !

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

cassette brutal death grind france
darkthrone punk black metal vinyle
master death metal usa split vinyle pentagram