Une petite contribution ?

Chroniques CD
17
Fév
2021

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Sous cette pochette très franquinesque ne se dissimule même pas le fameux Corona Bonus EP de LA BRIGADE DU KIF

qui ne chôme death—dément pas pendant cette période d’hibernation forcée, la passion et le plaisir de jouer ensemble doivent forcément y être pour quelque chose et ça fait plaisir à deviner, merci les copains de chanter l’espoir en des lendemains qui chantent. Au programme, six titres que les fans ont pu - pour certains - découvrir sur les réseaux ou sous forme de vidéos, mais l’ensemble était jusqu’alors inédit sur disque.

Pour commencer les « hostilités » dans la bonne humeur, les messieurs ont convoqué la « vieille garde » (Messieurs Gambeat, Danito et notre frangin Doumé entre autres !!) pour Y’a plus de PQ, un reggae comico-ironique qui rappelle clairement, du moins c’est notre avis, le meilleur de MASSILIA SOUND SYSTEM. Not’ Doumé a aussi écrit (et co-produit) le morceau suivant, Bohémien, qui voit la facette swing / manouche du groupe poussée à fond jusqu’à une éruption martopikesque du meilleur aloi, le côté punk du groupe mériterait d’ailleurs plus de place mais on se répète et on n’aime pô ça. Donc pour conclure le paragraphe, pour tous ceux qui croient être au bout du rouleau, malgré tous les rabat-joie et la costard-académie des pingouins compte-morts de l’Élysée, le message est clair : « Allez zobi, maintenant on rit !! »

Le tube Le Reste je m’en fou et Les Courants d’air, issus du premier album (En bas de chez toi, 2018) sont ensuite proposés en version live (respectivement captés en 2019 et 2018) et démontrent la puissance de feu d’une formation qui sait se montrer sauvage quand il le faut mais aussi la communion qui s’établit entre la BRIGADE et son public, z’avez qu’à lire les live-reports qu’on a déjà écrits ça et là 1, rabâcher c’est relou. Le Printemps des confinés est le trait d’union festif entre LA BRIGADE DU KIF et LES BARBEAUX proclamant un message plein d’espérance (« Bientôt on viendra vous faire danser ») que l’on espère qu’il ne sera pas contredit par les décisions parfois incompréhensibles de nos chers dirigeants. On ne s’étonnera pas de voir les gens péter les plombs et faire n’importe quoi quand la claustrophobie devient lentement mais sûrement la maladie du moment…

Pour finir, le remix d’Open bar (avec la participation de Cristael 90 et David Clapès) et son intro cintrée est censée faire sauter partout l’auditeur avec son rythme hell-ectro et ses textes latino-rappés, on avouera préférer les grosses guitares mais les amateurs apprécieront forcément et c’est tant mieux pour eux. Pour un bonus, ce Corona EP est croquignolet (vingt minutes au compteur) et recommandé par la maison, achetez donc le lot petits scarabées, car, pour toujours contredire avec grand plaisir les sirènes du tout-numérique, RIEN ne vaut un support physique pour apprécier la musique.

1 afin de lire plein d’autres chroniques à l’occasion, clique juste sur les noms en rouge.

http://www.labrigadedukif.fr/

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac