Une petite contribution ?

Chroniques CD
01
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Tout simplement un catalogue de riffs fabuleux et une voix parfaite pour aller avec !

Quand thrash, death, black et grind ne forment encore qu’une seule et grande famille (puisqu’éclosent partout des groupes qui, certes inspirés par les mêmes idoles, n’ont pas vraiment pu s’inspirer les uns les autres à des milliers de kilomètres que la poste séparent encore, tout du moins au début puisque l’échange de cassettes intercontinental devient très rapidement monnaie courante), DEATH, ex-MANTAS, envoie ce premier album après une impressionnante pelletée de démos, de cassettes live ou captées en répétition. Le très imprononçable journaliste d’origine serbe Borivoj Krgin nous en conte d’ailleurs la genèse dans le livret squattant le boîtier

Offrant à l’auditeur un univers cauchemardesque tout droit sorti des grands succès d’une époque fertile en classiques de l’horreur sanguinolente, DEATH (Chuck Shuldiner aux cordes vocales, de guitare et de basse, Chris Reifert à la batteuse qui fuira ensuite fonder AUTOPSY) n’oublie pas de construire de vrais morceaux et de faire se secouer frénétiquement les tronches du monde entier à vitesse grand V. Sacrificial, Zombie ritual, Mutilation, Baptized in blood, Evil dead (certains sont déjà connus des amateurs car datant de MANTAS) deviennent instantanément des classiques, cet album reste une pierre angulaire d’un style carrément inspiré entre autres du nom du groupe, vous l’aurez deviné, le death metal.

Cette réédition de chez Century Media contient à la suite de l’album une poignée de bonus enregistrés en version démo (Beyond the unholy grave et Land of no return) ou live (Open casket et Choke on it).

On allait oublier qu’une fois de plus Ed Repka nous gratifia d’une pochette dont il a le secret, à la sienne donc, comme semblent vouloir le dire les squelettes encapuchonnés de la couverture.

Autre chronique ici : DEATH [Usa] Scream bloody gore (Century Media Recs - 1987 Réédition 1999).

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

garage pop yé-yé chanson française
hard blues rock funk france cd red beans