Chroniques CD
13
Déc
2018

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

bande originale cd prior deadly prey

Comme pour le film 1 on peut choisir de rire ou de se poser des questions.

Parce que si on veut bien admettre que le synthétiseur minimaliste et le tempo un poil martial des parties sombres sont assez rigolos (les pistes 3, 4 et 7 démontent !) et pourraient presque plaire à des fans d’ambient ou de la musique rétro-inspirée de ces années-là (au hasard CARPENTER BRUT et consorts), le côté rock FM à la BON JOVI / FOREIGNER / SURVIVOR des sortes de ballades qui entrecoupent (sans guitare !) la musique à suspense ne sont pas de véritables chefs-d'œuvre ! 

En grand hardos devant l'éternel, on recommande l'écoute des album Agent orange, Code red ou M-16 des allemands de SODOM puisque de toute façon il faut bien avouer que les dialogues du film ne valent pas grand-chose et qu'après tout seule l’image compte si l'on s'intéresse vraiment à l'action en tant que telle. Pour rigoler par contre, gardez le doublage français, c'est imparable.

Digipak, 300 copies ? Et figurez-vous que le disque est aussi sorti sur format vinyle aux États-Unis la même année, incroyable mais vrai ! La passion n’a plus de limites !!

1 voir Deadly prey / Ultime combat de David A. Prior (avec Cameron Mitchell, Troy Donahue, Ted Prior, Fritz Matthews, David Campbell, Dawn Abraham, William Zipp, Suzanne Tara…) 1987 dont le DVD, ainsi que le CD chroniqué, appartenaient à l’édition collector du bouquin Dans l'enfer vert de la Rambosploitation de Claude Gaillard (Génération VHS / Huginn & Munnin - 2018).

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

garage punk rock france cd
animaux fantastiques fantastique sorcier rowling film
fritz lang bluray espionnage guerre