Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
28
Mai
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Wow, on se caaaaalme, 

Kill the king est décoché à la dure, le tempo est à la tachycardie doublebombesque et Dio est à son habitude déchaîné, ce premier album en public de l’Arc-en-ciel est forcément un catalogue de tubes puisque les précédents albums (Ritchie Blackmore’s Rainbow et Rainbow rising) ne contiennent quasiment que ça : Man on the silver mountainSixteen century greeensleeves, un Catch the rainbow de plus d’un quart d’heure, Starstruck… On a même droit à un petit Blues des familles. Mais des reprises sont aussi sur la set-list : celle du Still I’m sad des YARDBIRDS évidemment mais aussi un DEEP PURPLE massif, le fameux Mistreated composé par la paire Blackmore / Coverdale en 1973-74, et paf plus de treize minutes d’envol. L’ensemble sonne très, très hard, une puissance dingue se dégage de ces quatre faces exceptionnelles, on conseillerait presque On stage comme LE RAINBOW à posséder. Mais pour ça, mon petit pote, c’est toi qui vois.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac