Une petite contribution ?

Chroniques vinyles
12
Mai
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

Comme écrit, c’est le sien, à lui seul, SON RAINBOW perso, 

Ritchie Blackmore n’hésite d’ailleurs pas à aspirer le groupe ELF (featuring le « grand » Ronnie Dio) pour l’enregistrement de cette bombe début 1975 pour ensuite virer tout le monde sauf le chanteur, quitter DEEP PURPLE, alors pas vraiment en forme olympique, et tout miser sur l’Arc-en-ciel.

 

Et nom de Zeus, mis à part deux reprises transfigurées (Black Sheep of the Family de QUATERMASS et Still I’m sad des YARDBIRDS), au menu on peut dire qu’il y a du costaud avec les hymnes Man of the silver mountainSnake charmerCatch the rainbowSixteenth century greensleeves, tous signés du duo Blackmore / Dio qui gère également la production en compagnie de Martin Birch.

 

Après une telle introduction dans le hard rock à tendance médiévalo-fantastique qui met la barre très très haut, il n’y a plus qu’à remonter un line-up et hop, l’histoire va vraiment commencer. A suivre !!

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac