Chroniques vinyles
03
Aoû
1999

Les étoiles évaluent le plaisir ressenti à la découverte des œuvres, rien à voir avec une quelconque note !

En tant que fan acharné des enregistrements live

et du groupe allemand en lui-même, on s’est mangé une terrible beigne avec cet album qui réunit esprit bon enfant, ferveur du public, son bombastique et une sélection de titres absolument imparable : A little time / Dr. Stein / Future world / Rise and fall / We got the right / I want out / How many tears 1 qui fait de ce LP un objet de culte ici.

On se dit qu’il aurait même mérité le format double puisque l’on trouve l’intégralité de plusieurs prestations de cette tournée anglo-écossaise 1988 un peu partout. Bordel que c’est bon, on n’oublie pas l’emballage, Frederick Moulaert a encore sévi, et même pour la pochette entière cette fois.

Tout n’est cependant pas rose, la signature chez EMI et l’ire de Noise Records va empêcher HELLOWEEN, alors au sommet, de concrétiser en Amérique du Nord et, pire, le fondateur Kai Hansen se taille en pleine tournée because certaines citrouilles ont pris le melon, laissant sa place encore chaude à Roland Grapow. L’album suivant, Pink bubbles go ape ne sortira qu’au printemps 1991 et va faire couler beaucoup, beaucoup d’encre. A suivre…     

1 tous issus des fabuleux premiers albums d’HELLOWEEN (Walls of Jericho, Keeper of the Seven Keys Part I et Keeper of the Seven Keys Part II), dommage qu’on ne trouve rien du fabuleux premier mini, voir HELLOWEEN [Ger] Helloween 12’’ (Noise Recs) 1985 et HELLOWEEN [Ger] Helloween 12’’ (Noise Recs / Banzaï Recs) 1985.

Les mots-clés :

Quelques chroniques en vrac

anal cunt grindcore grindnoise noisecore cd
jules dassin film comédie remariage
zidi de funès coluche comédie malbouffe